Les allergies alimentaires sont-elles une voie menant à l’asthme ?

La ville Philadelphie, aux Etats-Unis, détient l’un des plus forts taux de prévalence de l’asthme chez l’enfant du pays : plus d’un enfant sur cinq est touché ! Aussi les chercheurs du Children’s Hospital of Philadelphia (CHOP) suivent-ils de très près les facteurs favorisant l’apparition de ce mal.

En analysant les dossiers médicaux de plus d’un million d’enfants réalisés entre 2001 et 2015, ils ont pu établir un lien entre allergies alimentaires et asthme.

35 % des enfants ayant une allergie alimentaire diagnostiquée ont développé par la suite de l’asthme – soit le double des statistiques relevées dans l’ensemble de la population. La même proportion était sujette à souffrir par la suite d’une rhinite.

Les allergies alimentaires exposant le plus à l’asthme et à la rhinite, selon les données étudiées, sont celles aux cacahuètes, au lait et aux œufs. Si votre enfant ou votre petit-enfant souffre de l’une d’entre elles, redoublez par conséquent de vigilance.

Avant d’en arriver à faire de l’asthme, levez les allergies grâce aux médecines énergétiques.

Afin de comprendre allez voir : GuérirFacilement – Harmonisation Globale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *